10 astuces pour un cluster Vmware

Bonjour à tous,

 

On trouve de part et d’autre sur internet une quantité indénombrable de « Best Practice » concernant l’environnement Vmware. Aujourd’hui, vous trouverez une liste de 10 points de base à suivre pour configurer et avoir un cluster d’ ESXi sain et digne de ce nom.

Nous parlons d’un cluster d’ ESXi, peu importe le nombre. Ces hosts utilisent un « shared storage », j’entends par là un SAN (EMC, Netapp, IBM,…) ou un NAS (Synology, Qnap,…) ou encore du storage de type HP MSA…

Concernant le réseau, le minimum est un cluster de switch (VSS de Cisco,…) qu’importe la technologie utilisée (fibre, Etherchannel, …).

Nous aurons les options HA, DRS activées.

Ces recommandations sont uniquement pour ce cas-là, mais peuvent être applicable dans beaucoup de cas.

Commençons:

1 – ESXi Version

Ce n’est pas impératif, mais il est fortement recommandé d’avoir la même version d’ESXi sur tous les hosts de votre Cluster. On évitera tous les problèmes de non-compatibilité.

esxi-version-5-1-0-

 

 

2 – Redondance du réseau

Soyons clair, dans tout environnement de production, il vous faut un minimum de redondance.

Personnellement, je suis assez fan des etherchannels. Ceux-ci permettent un gros débit ainsi qu’une redondance plutôt correct. Avec un VSS (Virtual Switching System) de chez Cisco,  soit 2 switch, vous connectez un câble sur un switch et l’autre câble sur l’autre switch (2 câble étant vraiment le minimum) et vous créez l’etherchannel.

Coté Esxi, vous devez créer un Virtual switch avec les deux cartes réseau actives, puis sélectionner le load balancing sur « IP Hash » ainsi que le failover sur « Link Status Only ». Vous voilà avec une joli redondance coté réseau.

IP Hash

 

 

3 – Nomenclature des réseaux

Pour que le Vmotion, le DRS et le HA fonctionnent parfaitement, il est impératif que tous les réseaux (VMKernel ou Virtual Machine) aient le même nom. Le nom est case sensitive.

Il faut bien entendu que tous les réseaux, VLAN soient déclarés sur tous les ESXi.

 

4 – Vmotion

Pour que le DRS soit actif, il faut que le Vmotion soit configuré sur tous vos ESXi de votre cluster. Il est préférable de séparer ce réseau du réseau de production. Pour cela, vous pouvez soit dédier un câble, ou alors, une solution plus adéquate dans notre cas d’etherchannel, c’est de le séparer avec un VLAN puis de faire du QOS sur les switch Cisco ou d’utiliser le traffic shaping de l’ ESXi pour limiter la bande passante.

 

5 – Datastores

Comme pour le réseau, il faut que tous les datastores de production (du shared storage) soient déclarés sur tous les hosts de votre cluster. Il faut aussi qu’ils aient le même nom. Le DRS, le HA ainsi que vous, serez content de plus vous souciez du choix des ESXi lors de vos migrations, de vos maintenances, etc…

 

6 – Time server

Tous les hosts de votre cluster doivent être à l’heure, pour cela, vous devez utiliser le service de temps de l’ ESXi. Celui-ci doit être running, et il doit être configuré pour que les serveurs de temps (NTP) soient les même sur tous les hosts. Selon la configuration de votre infrastructure, vous pouvez utiliser vos domaine controler ou des serveurs de temps (NTP) extérieur.

NTP

NTP

 

7 – High Availability

C’est une option tellement utile, comment ne pas l’oublier. Il vous sera fort utile en cas d’ hardware failure. Plusieurs points sont à configurer.

Admission control: Pour faire simple, activez le, et configurer le pourcentage comme cela: 100 divisez par le nombre de hosts (si le nombre de CPU, et la quantité de RAM sont les même sur tous les hosts. Par exemple,  5 hosts dans le cluster = 100/5= 20 %

Virtual machine options: Sélectionnez les VMs qui doivent redémarrer en premier, par exemple un domain controler,…

Datastore Heartbeat: Personnellement, je laisse choisir les datastores de son choix

HA

 

 

8 – Swap file

Je recommande un datastore dédié uniquement à ça. Ce datastore doit être connecté sur tous les hosts. Sur chacun des ESXi, vous devez configurer le swap datastore.

Swap file location

 

9 – ESXi Logs

Si vous avez un serveur de type Syslog, alors utilisez le… sinon, créez un petit datastore, mappez le sur tous les hosts, puis configurer tous vos ESXi pour qu’il enregistre ses logs sur celui-ci.

 

10 – D’autres recommandations?

 

N’hésitez pas à donner votre avis, vos recommandations et bien entendu vos commentaires.

 

Ceci n’est que quelques bases pour la création d’un cluster, chaque point est à développer… Avant de mettre en production quoique ce soit, je vous recommande fortement de faire des tests ( HA, Vmotion, charge réseau, …)

Si vous avez des questions, n’hésitez pas!

 

Vmware

 

2 comments on “10 astuces pour un cluster Vmware”

Laissez un commentaire